Grands courants philosophiques

Quelques grands courants philosophiques

 PLATONISME :

Philosophie de Platon :  considère que le vrai monde, le monde réel, est celui des Idées ;le monde intelligible.   Il l’oppose au monde sensible, qui est celui de l’ignorance et de l’illusion. (voir l’allégorie de la caverne)


 

STOICISME :

 Epictète fut esclave, et Marc Aurèle empereur. Mais tous deux étaient stoïciens…

  Le stoïcisme  considère que l’univers matériel est de nature divine et rationnelle… Les êtres sont les étincelles d’une sorte de feu universel … La morale ( l’éthique) stoïcienne consiste à se conformer à cet ordre universel : la sagesse et le bonheur sont définis comme absence de passion (apathie).. Le stoïcisme est donc sur le plan moral, une sorte de fatalisme .   Le stoïcisme renvoie à l’idée d’un effort réalisé sur soi, d’une maître de soi, même dans la souffrance. L’idée morale du stoïcisme est la distinction entre ce qui dépend de nous et ce qui ne dépend pas de nous.. Ne dépend pas de nous tout ce qui nous arrive de l’extérieur : l’état de notre corps ( maladies, douleurs, mort, notre situation sociale , dépendent de nous nos représentations , nos pensées.. c’est par elles sue nous pouvons atteindre le bonheur (comme absence de douleur) et la liberté.


 EPICURISME :

  Ecole d’Epicure : le bonheur réside dans le plaisir,. Mais attention : Le plus grand plaisir pour Epicure, c’est la tranquillité de l’âme.  Pour l’atteindre il faut savoir différencier les besoins naturels et les nécessaires (boire , manger, dormir, échanger intellectuellement ). – Les besoins naturels et les non nécessaires ( la sexualité )   on peut les satisfaire avec modération. -Les non naturels et les non nécessaires ( comme la gloire ou l’argent)  il faut s’en abstenir absolument..


 

RATIONALISME

  philosophie selon laquelle  il existe une réalité objective (le monde) que la raison humaine peut connaître. – L’être humain a grâce à sa raison la possibilité de maîtriser ses désirs. Le rationalisme est une philosophie optimiste tant sur le plan théorique que sur le plan pratique . Les grands philosophes de l’âge classique (Descartes, Spinoza, Leibniz) ont été des rationalistes.

  • Sens 1 : confiance dans la capacité de la Raison de connaître le monde et recours privilégié à cette faculté pour établir le vrai et le faux.
  • Sens 2 : doctrine selon laquelle l'expérience ne peut pas fournir toutes nos connaissances.
  • Voir Descartes

 


 

EMPIRISME :

Doctrine selon laquelle toute connaissance découle de l’expérience.

Voir Hume ou   Locke


 

EXISTENTIALISME

 L’existentialisme est une philosophie de l’homme  . L'homme n'a pas une essence qui préexiste à lui. L’existentialisme considère l’homme comme une auto-production libre, seul dans un univers sans Dieu. La philosophie existentielle cherche la signification métaphysique de l’homme.

 Pour des existentialistes comme Sartre, l'existence suppose la conscience de soi. Seul l'homme existe, les choses sont.(un chou-fleur ne se sait pas chou-fleur!) L'homme est "condamné à être libre" et donc est responsable


 

MATERIALISME

philosophie selon laquelle l’ensemble de la réalité est de nature matérielle :l’esprit et les idées ne constituent pas une réalité indépendante.. Ils ne sont que des effets de la matière…  

 


 

 UTILITARISME

Il s’agit de la philosophie introduite parle philosophe anglais Jeremy Bentham et développée par son disciple John Stuart Mill. Elle définit le bonheur le «  calcul des plaisirs », la vie la plus heureuse étant celle qui contient le maximum de satisfactions et le minimum d’insatisfactions.